Coopération internationale

Roumanie ( Région de Neamt )

Projet d’échange pédagogique international franco-roumain par la musique, dans le cadre de la mission de coopération du Conseil général de la Marne ( 2008-2009)

Les objectifs : Favoriser par la musique l’échange et le rapprochement culturel entre jeunes Roumains et Marnais, contribuer à partir de leurs musiques populaires respectives à l’élargissement de l’écoute musicale de ces enfants et adolescents, valoriser le travail des chorales des établissements scolaires comme outil de découverte des pratiques culturelles, développer le sentiment d’appartenance commune à l’Europe, et soutenir la francophonie et l’enseignement du français.

La démarche : Sur le modèle du projet d’animation pédagogique auprès de collèges marnais, des établissements scolaires roumains analogues accueillent des musiciens des deux nationalités ayant une expérience professionnelle commune réussie pour la mise en place d’ateliers de découverte du jazz comme musique savante.

Associer la ou les chorale(s) de l’établissement aux ateliers pour participer du programme d’un concert de clôture de la session, donné par les musiciens. Concert auquel les familles sont invitées, ainsi que, si possible, la population du secteur de l’établissement.

Pour ce projet, sont associés Christophe Lartilleux, guitariste marnais et Emy Dragoï accordéoniste roumain, tous deux compositeurs et arrangeurs, virtuoses de réputation internationale et bénéficiant d’une expérience commune fructueuse, notamment au sein du Latcho drom. Tous deux ont par ailleurs été choisis pour mener avec succès la résidence de création du festival des Musiques d’Ici et d’Ailleurs (respectivement en 2006 et 2008). Leurs instruments, complémentaires, peuvent couvrir l’ensemble des besoins de base en accompagnement harmonique et développement mélodique. Leur entente naturelle, l’expérience de Christophe Lartilleux du public roumain comme de la culture tzigane et la bonne maîtrise du français comme des musiques populaires d’ici d’Emy Dragoï sont des gages d’efficacité et de réussite du projet. Et certainement de perspectives de développement au-delà. Avec le renfort de Philippe « Doudou » Cuillerier à la guitare d’accompagnement et surtout au chant, c’est tout un répertoire de la chanson française et du jazz qui peut être proposé.

Compte tenu des transports, une semaine complète est nécessaire pour une intervention de deux à trois journées par établissement, comprenant une à deux séquences par jour face aux élèves, au moins une séquence de travail spécifique aux chorales et en fin de période (si possible toujours en présence des élèves) la mise en place technique avec répétition – incluant le(s) chorale(s) – du concert de clôture.

Renseignements : Service des affaires culturelles du Conseil Général de la Marne, Emilie Royer au 03 26 69 52 78.

Maroc (Région de l’Oriental)

La coopération entre les festivals des Musiques d’Ici et d’Ailleurs de Châlons-en-Champagne et des Cultures Oasiennes de Figuig est issue d’un voyage effectué à Oujda en 2007 à l’invitation de l’Institut Français, pour explorer les possibilités de développement souhaité par le Conseil Régional Champagne-Ardenne du volet culturel de sa coopération avec la Région de l’Oriental au Maroc. Patrick Legouix y rencontrait différents acteurs culturels, dont les futurs organisateurs du festival de Figuig, ainsi que le luthiste virtuose Abdelkarim Gagou qui en est originaire. L’entrée de cette magnifique oasis dans le processus d’inscription au patrimoine de l’Unesco en 2011 était l’occasion pour les élus des deux régions de soutenir un projet d’échange entre nos deux festivals dont les objectifs en terme d’action culturelle, de soutien à la création artistique et d’animation du territoire sont étonnamment proches.

Le rapport d’observation réalisé durant l’édition de mai 2011 du  festival des Cultures Oasiennes de Figuig déboucha sur le projet d’un partenariat approfondi entre les équipes des deux festivals, notamment sur les plans organisationnels et techniques, et le principe de mise en oeuvre durant l’édition 2012 d’une création réunissant des musiciens des deux régions, suivant le modèle des résidences artistiques du festival des Musiques d’Ici et d’Ailleurs. L’organisation l’été  suivant d’une tournée du spectacle en Champagne-Ardenne complétait le dispositif.

En amont de la manifestation, nous avons procédé à l’analyse des contenus et moyens prévisionnels de l’édition 2012 et discuté de nos préconisations avec les organisateurs du festival, pour l’essentiel les élus de Figuig, leurs partenaires,  dont l’Arcod et l’Orcca, leurs fournisseurs et leurs prestataires au Maroc. In situ, nous avons organisé la résidence de création artistique et participé globalement de la mise en ouvre de la manifestation, les régisseurs son et lumière du festival des Musiques d’Ici et d’Ailleurs travaillant notamment avec l’équipe technique marocaine à l’élaboration sur la base des moyens disponibles d’un plateau conforme au cahier des charges du spectacle vivant contemporain.

Au-delà de la découverte d’un site exceptionnel et de la satisfaction d’avoir contribué à l’évolution d’une entreprise véritablement au service de sa population, cette expérience me conforte dans la démarche d’action culturelle et d’éducation populaire entreprise il y a vingt ans avec la création du festival des Musiques d’Ici et d’Ailleurs, dont les principes généraux et le modèle économique de son fonctionnement se révèlent aisément transposables. Pour le développement des territoires, ici comme ailleurs.